Fiche métier

Le Chaudronnier

Le Chaudronnier

Le chaudronnier travaille le métal (souvent de l’acier carbone, parfois inoxydable, mais aussi les alliages d’aluminium, de cuivre, de nickel, de titane…), sous forme de tôles (feuilles, plaques) et de barres (profilés, tubes).

Un secteur particulier de la profession met en œuvre des matières plastiques et composites. A partir des plans Il décode les documents définissant les ouvrages à réaliser, il trace, découpe, met en forme, pré-assemble, installe et contrôle ses fabrications. Il intervient dans des secteurs industriels très variés Selon le secteur industriel dans lequel il est employé, il y réalisera des ensembles destinés à l’espace (éléments de fusées), à l’aéronautique (structure avions), aux transports (construction navale, ferroviaire, de poids lourds), aux ouvrages d’art (viaducs routiers ou ferroviaires), aux industries chimiques et pétrochimiques (éléments équipements de raffinerie), agroalimentaires, de production d’énergie (centrales thermiques électriques), etc… Dans tous les secteurs précédents, la maintenance des ouvrages en service constitue une offre d’emplois non négligeable pour le chaudronnier.


 QUALITÉS REQUISES :

Bonne habileté gestuelle, sens du concret (géométrie, application des bases de physique aux phénomènes rencontrés), sens des responsabilités, rigueur et soin. Le goût du travail en équipe, la capacité à communiquer, l’esprit d’initiative et la connaissance de l’anglais sont par ailleurs très appréciés.


 DÉFINITION DE L’EMPLOI

Le Chaudronnier travaille la plupart du temps en atelier, mais est également amené à réaliser des installations sur chantier (déplacements en France et à l’étranger). Le métier était autrefois très manuel. Aujourd’hui, il utilise des machines, très souvent à commande numérique. La variété des opérations réalisées et donc des machines mises en oeuvre évite la monotonie du travail. L’ordinateur est omniprésent et assiste le chaudronnier, en particulier pour des tâches fastidieuses et/ou répétitives (traçage). Sur les gros ouvrages, le chaudronnier travaille en équipe. Lorsqu’il réalise des ensembles de dimensions plus modestes, il réalise « sa » pièce en autonomie.
Après une expérience de fabrication, il peut évoluer vers des emplois de maîtrise, de bureau (d’études, de méthodes), de contrôle…


 FORMATION ET EXPÉRIENCE

Ce métier est accessible par la voie de la formation initiale et de l’apprentissage. On peut trouver un emploi à tout niveau : CAP, BEP, Bac Pro, BTS, ingénieur. Il est tout à fait possible d’évoluer en qualification après quelques années d’expérience.