La profession

Les secteurs d’activité

étatsLa chaudronnerie dans tous ses états

La chaudronnerie est partout, dans des secteurs d’activités variés.
La chaudronnerie va vous surprendre !

    L'essor du spatial

    Le SNCT s’est toujours fixé comme mission de défendre l’excellence de nos métiers, trop souvent considérés comme une filière issue de l’échec scolaire pour les jeunes. L’excellence est ici, dans ces hommes et ces femmes qui œuvrent pour que d’autres hommes et d’autres femmes accomplissent des exploits. Pour aller de la Lune
à Mars, de Paris à New York, il y a toujours eu un chaudronnier ou un tuyauteur qui innove et met en œuvre des métaux et matériaux nouveaux.

    “Les métiers de la recherche et du spatial offrent la possibilité de se différencier de la chaudronnerie classique, souvent réalisée en acier noir. Sur le secteur du spatial, nous travaillons sur deux types d’équipement :
    • Des équipements de tests au sol, essentiellement des chambres à vide pour tester des satellites ou leurs composants. Ces chambres, instrumentées avec des équipements thermiques, servent à reconstituer les conditions que connaîtront les satellites dans l’espace : vide sidéral, températures subies en phase d’ensoleillement (souvent autour de 170°C), températures en nuit noire (souvent autour de moins 150°C).
    • Des équipements embarqués, en particulier des réservoirs en titane permettant d’alimenter en carburant les satellites, ou des réservoirs plus gros pour la fusée Ariane. À tous les niveaux hiérarchiques, notre métier est passionnant ; nous réalisons beaucoup de prototypes. Du compagnon à l’ingénieur, les réalisations changent constamment ; il n’y a pas de routine. Par ailleurs, nos projets nécessitent que les clients se déplacent souvent dans notre usine pour contrôler l’avancement et la qualité des réalisations. Ce contact fort entre les clients et l’ensemble des collaborateurs de l’entreprise est très important pour tous. C’est très motivant de connaître les utilisateurs de nos fabrications.”

    Louis LANDROT

    SDMS

    Constructions maritimes

    Les chaudronniers, tuyauteurs et soudeurs sont très présents dans la construction et la réparation navale : sur les paquebots, les méthaniers, les sous-marins... Là aussi de nouveaux matériaux sont formés, soudés... pour servir le quotidien de chacun.

    “Sur l’activité d’équipementier naval civil ou militaire, on retrouve l’ensemble des métiers d’ingénieur de projet, d’ingénieur et de technicien d’études, de tuyauteur, de chaudronnier, de soudeur...
    Lorsque l’on travaille en atelier sur un ballon ou un appareil à pression, on peut se sentir loin de la réalisation finale, loin de s’imaginer son intégration dans un ensemble. Ce n’est pas le cas sur le secteur maritime : un bateau, un sous-marin, c’est très parlant. Pour autant, il s’agit de mettre en œuvre des techniques dédiées, y compris celles relevant de “hautes technologies”, ce qui nécessite des aptitudes spécifiques.
    Les clients se montrent par ailleurs de plus en plus exigeants, notamment en termes de qualité et de délais. Cela suppose une organisation, et en particulier sur chantier, sans faille. Le travail de préparation et le suivi en cours de réalisation sont alors très importants. Bien sûr les équipes opérationnelles doivent être très compétentes et l’encadrement – de haut niveau et de grande expérience – particulièrement vigilant. Tous ces aspects techniques et humains sont par exemple très présents lors d’interventions très techniques de transformation et de modernisation de sous-marins nucléaires à propulsion nucléaire.”

    Bernard Mourlhou

    Leroux & Lotz Technologies

    Sur la route

    Du viaduc de Millau au tunnel sous la Manche, de la station-service au camion de pompier, nos métiers intervien- nent pour concevoir et fabriquer des tunneliers, coffres métalliques de ponts, citernes d’essence, distributeurs d’eau sous pression... La chaudronnerie et la tuyauterie sont présentes au quotidien pour le confort de tous.