Timeline

La chaudronnerie dans le temps

Article Sélectionné

L’essor du spatial

Le SNCT s’est toujours fixé comme mission de défendre l’excellence de nos métiers, trop souvent considérés comme une filière issue de l’échec scolaire pour les jeunes. L’excellence est ici, dans ces hommes et ces femmes qui œuvrent pour que d’autres hommes et d’autres femmes accomplissent des exploits. Pour aller de la Lune
à Mars, de Paris à New York, il y a toujours eu un chaudronnier ou un tuyauteur qui innove et met en œuvre des métaux et matériaux nouveaux.

“Les métiers de la recherche et du spatial offrent la possibilité de se différencier de la chaudronnerie classique, souvent réalisée en acier noir. Sur le secteur du spatial, nous travaillons sur deux types d’équipement :
• Des équipements de tests au sol, essentiellement des chambres à vide pour tester des satellites ou leurs composants. Ces chambres, instrumentées avec des équipements thermiques, servent à reconstituer les conditions que connaîtront les satellites dans l’espace : vide sidéral, températures subies en phase d’ensoleillement (souvent autour de 170°C), températures en nuit noire (souvent autour de moins 150°C).
• Des équipements embarqués, en particulier des réservoirs en titane permettant d’alimenter en carburant les satellites, ou des réservoirs plus gros pour la fusée Ariane. À tous les niveaux hiérarchiques, notre métier est passionnant ; nous réalisons beaucoup de prototypes. Du compagnon à l’ingénieur, les réalisations changent constamment ; il n’y a pas de routine. Par ailleurs, nos projets nécessitent que les clients se déplacent souvent dans notre usine pour contrôler l’avancement et la qualité des réalisations. Ce contact fort entre les clients et l’ensemble des collaborateurs de l’entreprise est très important pour tous. C’est très motivant de connaître les utilisateurs de nos fabrications.”